Son histoire

Vignoble emblématique du Berry, le Reuilly s’inscrit profondément dans l’histoire des vins du Centre-Loire.

La légende rapporte qu’au VIIème siècle, le Roi Dagobert offre ses champs, vignes et prairies aux moines de l’Abbaye Royale Saint Denis près de Paris.

Le vignoble de Reuilly abreuvait non seulement Bourges la médiévale et Vierzon, mais son vin voyageait également vers l’Angleterre et les Flandres via les eaux du Cher et de la Loire.

Les vins de Reuilly vont être cités par Nicolas de Nicolaÿ, géographe à la cour de Catherine de Médicis, comme étant "les meilleurs du pays du Berry", et vont être mentionnés régulièrement en tête des énumérations des vins locaux.

En 1365, le Duc de Berry, fils du Roi de France, va éditer une charte relative à la vente des vins de Reuilly. Elle servira également à fixer les dates des vendanges et le droit de percevoir des taxes sur la vente des vins.

À la fin du XIXème siècle, le phylloxera va ravager la quasi-totalité du vignoble de Reuilly, qui sera progressivement reconstitué par une poignée de vignerons passionnés et convaincus du potentiel des vins. Travail récompensé puisque Reuilly obtiendra l’Appellation d’Origine Contrôlée en 1937 pour ses vins blancs, puis en 1961 pour ses vins rouges et rosés.

Aujourd’hui, le vignoble de Reuilly est l’un des plus dynamiques, et s’étend progressivement pour proposer ses vins à toujours plus de curieux et d’amateurs.